Retour à la liste

Cimetière de Morne-à-l'Eau

Morne-à-l'Eau


Impressionnant par sa taille et son esthétisme, qui lui ont assuré une réputation internationale, le cimetière de Morne-à-l’Eau reflète parfaitement la culture du deuil en Guadeloupe. Toutes vêtues d’un damier noir et blanc, les tombes se noient dans un ensemble surplombant le bourg. Il n’y a, à ce jour, encore aucune certitude sur le choix de ces motifs, « On peut y voir l’opposition du yin et du yang, de la vie et de la mort », interprète Guy Nouvier, président de l’Association pour la protection et la promotion du patrimoine de Morne-à-l’Eau, « sinon encore, le blanc est symbole du deuil en Afrique, tandis que c’est le noir en Europe : on a l’alliance des deux » (propos recueillis dans le magazine Destination Guadeloupe #4).

Au delà des couleurs, l’infrastructure des tombes en elle même est des plus étonnantes. A étage, avec baie vitrée ou encore avec toit sous-pente, chaque sépulture est bien différente de sa voisine. Certaines familles auraient même fait appel à un architecte pour cette dernière construction.

Vous êtes en vacances en Guadeloupe durant la fête de la Toussaint ? Prenez le temps de vous rendre au cimetière de Morne-à-l’Eau le 1er et 2 novembre au soir. Les familles s’y retrouvent pour se recueillir dans une ambiance festive éclairée par des centaines de bougies.

Ouvert de 7h à 18h30 du lundi au samedi et de 8h à 17h dimanche et jours fériés. Les 1er et 2 novembre de chaque année, le cimetière de Morne-à-l’Eau est ouvert en permanence à titre dérogatoire.